Crémants de Savoie, an 1

29/11/2016 - Même si les fines bulles de Savoie ne sont pas née de la dernière avalanche, l’AOC Crémant de Savoie, elle, est toute jeune: sa publication au bulletin officielle ne date que de septembre 2015.

Ce passage sous la bannière des Crémants signifie pour ses producteurs de nouvelles contraintes; et surtout, on l’espère, un nouvel élan qualitatif. L’encre de la signature du ministre était à peine sèche que nous avons voulu vérifier ce qu’il en était, échantillons à l’appui.
Notre panel était constitué de Gérard Devos (qui signe les commentaires de vin), d’Hervé Lalau, de Johan De Groef, de Philippe Stuyck et de Marc Vanhellemont.
Voici donc le quarté gagnant de cette dégustation « historique ».

Notre sélection

Cave de Cruet Brut 12,5 % Vol. Crémant de Savoie

cavedecruetcremantdesavoiebrutbouteilletraditionnelleC’est un assemblage de Jacquère, Chardonnay et Altesse qui donne son empreinte à la cuvée. La parure à la couleur or pâle aux reflets verts est marquée par de nombreuses fines bulles qui forment un cordon fin. Le nez est riche, on perçoit des fragrances de citron vert, de verveine, de pomme à cidre, de poire et de fleurs blanches. La bouche fraîche est titillée par les fines perles. Si une légère amertume de zeste de citron est perceptible, celle-ci s’avère agréable et crée l’appétence. Voilà une cuvée élégante qui nous enthousiasme. On la voit bien à l’apéritif.  De plus, elle est d’un excellent rapport qualité/prix, ce qui n’est pas à dédaigner.
www.cavedecruet.com

cruet

Cave de Chautagne Brut 12,5 % Vol. Crémant de Savoie

AFFICHE CAVE CREMANT Située près du lac du Bourget, la Cave de Chautagne propose cet effervescent à base de Jacquère, de Gamay et de Pinot Noir (les cépages rouges, vinifiés en blanc, ne peuvent entrer que pour 20% au maximum dans l’assemblage).
La couleur jaune doré d’une belle intensité est ornementée d’un beau cordon de bulles. Le nez aérien est marqué par les fruits jaunes, les agrumes, la poire, la fleur d’acacia et une pointe de miel. La bouche droite et fraiche est soutenue par un beau gras. Point d’agressivité mais suffisamment de vivacité pour qu’on s’en délecte à l’apéritif. Belle finale sur pointe de pamplemousse rose et de citron jaune mature. Du plaisir à souhait pour les moments festifs. www.cave-de-chautagne.com

chautagne

Cave Jean Vullien et Fils 12,5 % Vol. Crémant de Savoie

vulliencremantdesavoieCe domaine de 34ha est situé sur des sols calcaires qui donnent beaucoup de finesse et rondeur au Crémant de la maison. Cette cuvée composée de 40% de Jacquère, de 20% Altesse et de 40% de Chardonnay offre à l’œil une parure jaune doré intense aux reflets légèrement teintés de vert. La mousse intense et généreuse offre, à la retombée, un joli cordon de perles. A l’appendice nasal, les fragrances se bousculent. Les arômes de rose, citron confit, de pomme golden, de rhubarbe et de pèches ainsi qu’une touche oxydative très délicate viennent allègrement se proposer. A la mise en bouche, la fraîcheur est bien présente, la vinosité aussi. Si les notes nasales se retrouvent en rétro-olfaction, elles s’amplifient de curaçao et d’une pointe de pain grillé. Une superbe matière qui pourra lui assurer une belle place dans la gastronomie en accompagnement de mets comme la volaille grillé, les poissons grillés, la fondue savoyarde ainsi que les fromages à pâte cuite. Un coup de cœur indéniable pour sa richesse et sa finale juteuse à souhait. www.jeanvullien.com

jean-vullien-171

Cave Jean Perrier et Fils 12,5 % Vol. Crémant de Savoie

perriercremantdesavoiebrutNous avons dégusté ce Crémant en version Brut alors que la cave prévoit de le présenter aussi en Extra Brut et en Extra Dry. L’ensemble est prévu à hauteur de 80.000 cols.
Elaboré à 90% de Jacquère pour 10% de Chardonnay, ce Brut propose une robe jaune dorée d’une belle intensité avec de légers reflets cuivrés. Les minuscules bulles se frayent un chemin pour former un fin collier assez persistant. Olfactivement, les fruits jaunes, la mirabelle, la guimauve et des notes florales forment une superbe palette qui invite à l’étape suivante. La bouche souple, soutenue par une fine acidité, dégage une belle amplitude. On y retrouve une belle vinosité avec des notes exotiques de mangue et de carambole. En finale, une petite pointe de poivre et de miel souligne l’expression. Si l’apéritif s’envisage naturellement, ce jus pourra, sans conteste, s’apprécier sur des fromages à pâte dure ou en accompagnement de desserts à base de fruits.  www.vins-perrier.com

jean-perrier-et-fils-vin-de-savoie

Ont également été appréciés les Crémants de Savoie d’André & Michel Quénard (www.am-quenard.fr ), de Jean-François Quénard (www.jfquenard.com ) et de Blard & Fils (Brut Alpin) (www.blardetfils.fr )

En guise de conclusion (très provisoire)

Difficile de se faire une opinion vraiment tranchée sur l’appellation après seulement quelques mois d’existence.
A déguster cette première « fournée », pourtant, on se dit que les Savoyards ont eu raison de miser sur leurs forces locales, leurs cépages originaux, et notamment la Jacquère, pour élaborer des Crémants bien à eux (Jacquère et Altesse ne peuvent représenter moins de 60% de l’assemblage, et la Jacquère moins de 40%). C’est un signe d’authenticité, mais c’est aussi un gage de succès, à notre sens: en ces temps de compétition féroce, dans le secteur des bulles, qui a besoin d’un Crémant de Chardonnay de plus?

cepage-jacquere

Cépage Jacquère

Nous avons aussi noté que la Jacquère acquiert une nouvelle dimension dans l’effervescence, des aromatiques plus riches que la plupart des vins tranquilles de ce cépage que nous avons pu goûter jusqu’ici. Après, c’est une question de style, de patte du vigneron.
De bon dosage, d’abord – nous ne croyons pas forcément dans le bien fondé du brut zéro pour des bases de Jacquère; il ne faut pas exagérer non plus, au risque de dénaturer la base du produit, et son originalité: sa vivacité et sa sympathique amertume.

cepage-altesse

Cépage Altesse

C’est aussi une question d’affinage – le temps sur latte devait pouvoir augmenter avec les stocks de vin prévus pour les bulles – n’oublions pas que nous jugeons le premier millésime. Gageons que les années qui suivent devraient nous apporter toujours plus d’harmonie.

C’est enfin une question d’assemblage – il nous semble que dans le rôle de l’arrondi, l’altesse donne plus de personnalité au Crémant de Savoie que le Chardonnay. C’est là une piste à suivre (pour autant qu’il y ait assez d’altesse pour ne pas déshabiller les belles cuvées de Roussette de Savoie).

Le Pinot Noir, par contre, tient bien sa place, apportant fruits noirs et vinosité – à se demander pourquoi les valeureux Savoyards n’ont pas d’emblée obtenu le droit d’élaborer du Crémant rosé, comme l’Alsace, par exemple…

Mais foin de récriminations, réjouissons-nous plutôt que d’emblée, les Crémants de Savoie soient si bons, au point que les nouveaux venus au club des Crémants pourraient déjà en remontrer aux autres.
Les quantités produites sont actuellement assez faibles, mais la demande aidant, on devrait en reparler…

Gérard Devos et Hervé Lalau

 www.vindesavoie.net

Pour accéder aux autres rubriques « IVV vous fait voir du pays », cliquer ici

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire