Le salon mondial des vins bio : Millésime Bio 2020

05/03/2020 - Alors que la consommation mondiale de vin diminue, le vin bio poursuit sa croissance, augmentant d’année en année sa part de marché. Portée par la demande des consommateurs pour des produits respectueux de l’environnement, la consommation de vin bio a pratiquement doublé dans le monde depuis 2013.

Entre 13 et 18, elle est passée de 441 à729 millions de bouteilles. D’ici 2023, on devrait atteindre 3,5 de part de marché avec 976 millions de bouteilles. Comment dès lors ne pas rendre visite régulièrement au Salon Millésime Bio qui a cette année encore battu tous les records de participation avec la présence à Montpellier de 1300 vignerons certifiés en bio et/ou en biodynamie. J‘en suis revenu après trois jours de dégustation avec une liste de coups de cœur absolus. Je vous les présente.

Mes coups de cœur, sans ordre préférentiel

Sauta Roc

Installé à Vailhan dans la zone de Pézenas depuis 2016, un jeune couple fait déjà preuve d’un savoir-faire qui excède la moyenne de cette AOP plutôt endormie. Ils avaient, il est vrai, déjà fait du vin en Italie pour le compte d’autres. Les voici désormais à la tête de 8 ha de vignes, dont 4 de cépages blancs : vermentino, viognier, sémillon, bourboulenc desquelles naissent 2 cuvées savoureuses. Quant au muscat à petits grains, on le trouve dans la cuvée Va’Pensiero 2018 en IGP Pays d’Oc : une merveille de délicatesse, de précision, au fruit mûr. De jolis rouges aussi dont comme « in trecio 2016 ou 2017 » de terroirs et cépages entremêlés comme une tresse pour une matière serrée mais juteuse et fraîche.
www.facebook.com/sautaroc

Château La Font des Ormes

Même zone de production pour ce domaine de 20 ha de vignes d’un seul tenant sur le basalt de Pézenas. Avec notamment une étonnante cuvée 100% terret bourret de plus de 60 ans dont les racines plongent profondément dans le basalt pour rejoindre la roche calcaire. En résulte une matière fine et droite à la fraîcheur agrumes, tout en énergie. En rouge, Terres Mêlées assemble 4 cépages pour donner une matière souple et fraîche tandis que Basalt 2016 à dominante de mourvèdre offre une verticalité très sol volcanique pour 14°5 d’alcool, des tanins soyeux, une belle consistance et un amer minéral qui allonge la finale. La version 2017 est, elle, à dominante syrah ce qui résulte en une structure tanique différente, plus svelte.
http://fontdesormes.fr

Domaine Coulet

Ce domaine moins connu du nord de l’appellation Terrasses du Larzac mérite à coup sûr que l’on s’arrête sur sa cuvée Grande Réserve 2017 pour l’harmonie d’un vin assemblant syrah, grenache et carignan, avec un agréable fruit rouge mûr, des tanins aimables et un dessin précis.
www.vignobles-coulet.com
www.entrepotduvin.be

Le Clos Rouge

Situé dans l’appellation “Terrasses du Larzac” sur la commune de Saint-Jean-de-la-Blaquière, ce domaine est passé de 2 h en 2013 à 13, 5 ha actuellement lesquels sont certifiés en bio depuis 2018. Krystel et Joël proposent cinq cuvées. Blaca marrie vermentino et chenin pour un blanc de belle fraîcheur agrumes et à la finale saline. En rouge, Alerte Rouge est mon favori pour sa matière profonde, sa vigueur, son fruit de cerise juteux et son énergie.
www.leclosrouge.fr

Domaine La Lauzeta           

L’anglais Tom Hills a créé ce domaine en 2015 sur les schistes du nord de l’appellation Saint-Chinian. Il a reçu la certification bio en 2018 pour les 7 ha qu’il embouteille. Parmi les trois cuvées dégustées, j’ao nettement préféré La Lauzeta 2018, en brut de cuve il est vrai : syrah (60%), grenache (35%) et carignan, le tout de sélection parcellaire, y forment un ensemble parfaitement cohérent, à la trame tanique soyeuse et séveuse. Un domaine à suivre pour confirmation.
http://domainelalauzeta.com/

Domaine La Bosque

Encore un nouveau domaine sur l’appellation Saint-Chinian. Il est situé sur le terroir de la commune de Cessenon-sur-Orb, qui se partage en sols argilocalcaires et terrasses schisteuses. Olivia et Maxime Calas y ont signé leur premier millésime en 2017. La cuvée Joia 2018 se compose de syrah sur argilo-calcaire et de grenache sur schiste. Le vin a été élevé en amphore de 500 l. Il se montre juteux, porté par une force minérale conséquent qui se prolonge jusque dans la finale d’une matière équilibrée.
https://www.facebook.com/domainelabosque/

Château la Baronne

Glissons vers les Corbières pour découvrir une déroutante cuvée appelée Grenache Gris de Jean 2018 : 1/3 pendant 8 mois de macération en amphore d’argile assemblé à 2/3 en pressurage direct pour un vin à la très discrète oxydation, le tout avec beaucoup de vitalité, une mâche légèrement tanique et une fine amertume salivante. Un type orange sans les dérives habituelles du genre.
www.chateaulabaronne.com
www.wine-not.be

Château Carpe Diem

Glissons vers l’est pour atterrir en Provence, aux portes de Haut Var. 14ha de vignes à 250 m d’altitude sur des sols majoritairement argilo-calcaires. La cuvée Major 2017 assemble syrah et cabernet sauvignon pour donner naissance à un vin d’une belle fraîcheur, aux notes de fruits noirs et à la trame tanique juteuse et élégante. La longue persistance conclut avec race ce grand rouge provençal.
www.chateaucarpediem.com

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Carpediem-006-1800x900-1.jpg.

Domaine Leccia

L’île de beauté compte nombre de brillants vignerons. Prenant la suite de sa tante Annette, lisandru le fils du célèbre Yves Leccia, témoigne d2jà de sa capacité à valoriser au mieux les terroirs de Patrimonio. Ainsi en est-il de la cuvée Pettale 2017, 100% niellucciu sur argilo-calcaire 100% inox, complexité de fruits rouges et noirs, épices, tanins encore un rien fermes mais enrobés de jus. Ou encore du Patrimonio rouge issu de vignes de 40 ans sur deux parcelles en coteaux : nez de fruits mûrs, précision et fraîcheur, une bouche juteuse avec une colle vertébrale de fraîcheur minérale, une puissance contenue et des tanins qui se fondent dans la sève. Egalement un très beau Muscat du Cap Corse en passerillage.
www.domaine-leccia.com
www.cavedesoblats.com

Domaine Nicolas Maillet

Cap au nord pour rejoindre la Bourgogne et plus particulièrement les Mâcons de cet excellent vigneron que j’avais déjà retenu il y a 2 ans. Tous ses blancs ignorent l’existence du bois, pari pas mal osé pour la Bourgogne. Ils brillent par leur précision et leur pureté. En particulier, Chemin Blanc 2018 est un grand vin de très vieilles vignes, avec une attaque en bouche relativement ronde avant de se redresser sous l’effet d’une fraîcheur minérale très calcaire qui lui assure tension et énergie. J’ai aussi apprécié le Pinot Noir Mâcon Verzé 2018, entre la gâterie fruitée et la droiture du terroir.
http://vins-nicolas-maillet.com
www.cavedesoblats.com

Domaine Charles Joguet

Le chemin parcouru depuis 15 ans mérite une présentation complète de ce grand domaine historique de Chinon. Un article à part lui est consacré par ailleurs sur notre site. 

Domaine Josmeyer

Depuis l’arrivée aux manettes de la cinquième génération représentée par Céline et Isabelle Meyer, le style des vins a quelque peu évolué :  un rien plus de maturité et de densité même si la recherche de l’élégance reste l’essentiel dans l’expression des différents terroirs de ce domaine de 25 ha en biodynamie. Le riesling Hengst 2016 provient de 6 parcelles de ce Grand Cru au sol marno-calcaire, à exposition sud, sud-est, d’une altitude entre 270 et 360 m. Il donne ici une matière profonde, charpentée, mariant magnifiquement la puissance et la largeur apportée par la marne d’une part, la fraîcheur minérale et le grain calcaire d’autre part. Ce grand vin de terroir est sec, d’une longue persistance, doté d’un grand avenir.
www.josmeyer.com
https://vins-mostade-gobert.be/

Bernard Arnould

Autres Dossiers IVV, cliquez ICI

Laisser un commentaire