Les “Terroirs d’Ambition” du Languedoc-Roussillon en visite en Belgique

16-12-2019 - Les lecteurs qui me suivent depuis longtemps sur IVV se souviendront peut-être de mes articles passés consacrés à la problématique de la hiérarchisation de l’offre des vins du Languedoc.

Après des années de débats, celle-ci est devenue réalité dans la grande région Languedoc-Roussillon, même si certaines AOP attendent encore l’acceptation de leurs demandes d’accession au sommet de la pyramide.

Le lundi 18 novembre, 7 appellations ont honoré la Belgique de leur présence pour la deuxième grande soirée organisée dans le cadre de l’association rassemblant ce qu’ils nomment “Terroirs d’Ambition du Languedoc et du Roussillon”. Si la première soirée avait eu lieu à Paris, c’est notre pays qui a eu la préséance pour la deuxième édition. Ce en souvenir de la reconnaissance que les professionnels belges du vin avaient accordée dès la fin des années 1980, et bien avant d’autres, à cette superbe région viticole.

La présentation et le sens de la démarche hiérarchique

Cinq AOP ont à ce jour accédé au sommet de la pyramide en Languedoc :

  • AOP CORBIÈRES BOUTENAC , FORCE ET DOUCEUR
  • AOP LA CLAPE,  ÎLE DE GRANDS VINS
  • AOP MINERVOIS-LA-LIVINIÈRE,  SINGULIER ET PLURIEL
  • AOP PIC SAINT-LOUP,  UN TERROIR ENTRE MÉDITERRANÉE ET CÉVENNES
  • AOP TERRASSES DU LARZAC, LA GENEROSITE DU LANGUEDOC, LA FRAICHEUR DU LARZAC

En Roussillon, les Crus sont au nombre de deux :

  • AOP MAURY SEC et AOP COLLIOURE

Il me semble important d’expliciter ici le sens de la démarche de ces AOP.  Il serait erroné de considérer principalement la hiérarchie comme un plan imposé par l’interprofession.

En fait, il s’agit d’un moyen pour des viticulteurs de se réunir et de défendre un territoire et ses produits en travaillant ensemble pour créer un niveau constant de haute qualité, de terroir et de prix. En ce sens, la hiérarchie languedocienne par exemple, avec ses quatre niveaux, est moins une pyramide qu’un ensemble de poupées russes. La petite quantité de vin produit par ces sept appellations ne domine pas à proprement parler l’ensemble des AOP Languedoc. Il faut plutôt y voir une proposition de vins de terroirs portés par des vignerons plus ambitieux pour leur zone viti-vinicole.

Bernard Arnould

Pour accéder aux autres news, cliquer ici

Laisser un commentaire