Palmer, l’élégance effervescente

16/03/2020 - Une coopérative haut de gamme ou mieux dit, une association de sept propriétaires de la Montagne de Reims pour créer des cuvées ‘premiums’. Une démarche particulière au lendemain de la guerre…

Nous sommes en 1947. Ce lendemain de la dernière guerre mondiale laisse tout le monde pantois. Il faut réagir, recréer des circuits commerciaux. Mais avant cela, se positionner, avoir une vision différente, prendre un pari sur l’avenir. C’est ce qu’on fait les sept fondateurs des Champagnes Palmer & Co, parier sur le must, histoire de promouvoir leurs terroirs faits de parcelles de Grands et Premiers Crus de la Montagne de Reims. La visée, un positionnement ‘premium’ prévu pour l’export, adressé au monde anglosaxon. Le nom s’inspire d’une marque de biscuit anglais. Mais fait réagir le château bordelais éponyme. Un arrangement est vite trouvé, à Bordeaux pas de crémant, à Reims, pas de vins tranquilles. En un peu plus de 70 ans, cette Maison particulière a bien prospéré. Aujourd’hui, elle compte 415 ha répartis sur une quarantaine de crus dont plus de 220 ha classés en Grands et Premiers Crus dans la Montagne de Reims. Les régions de la Côte de Sézanne, de la Côte des Bar et de la Vallée de la Marne viennent compléter cette mosaïque.  

Quelques chiffres 

  • 415 ha de vignes

  • Dont 220 ha de Grands et Premiers Crus

  • 3km de caves à 18 mètres de profondeur

  • 4 millions de bouteilles en stock

  • 700 000 bouteilles par an dont 75% partent à l’export

 

La gamme

 Elle se décline en deux collections, la Collection Réserve qui propose un Brut Réserve, un Rosé Réserve, un Extra Réserve et un demi-sec Nectar Réserve. La deuxième dite Collection Spécialité offre un Blanc de Blancs, un Blanc de Noirs, un Vintage millésimé et la cuvée particulière Amazone. S’y ajoute une collection de vieux millésimes dans la série Vintage et une cuvée Grands Terroirs 2003 dont il s’est fait 1703 magnums.

Le Brut Réserve offre un nez de fruits blancs et de pain de seigle poudré de poivre. La bouche joue sur la fraîcheur des agrumes, citron et cédrat teinté de mandarine, fraîcheur enrobée de gelée de mirabelle. Longueur épicée. 4,5 sur lattes, dosage 7g.

Le Rosé Réserve au nez d’orange sanguine épicé de poivre et de muscade, à la bouche qui savoure la cerise, la framboise et la groseille rafraîchie d’agrumes. Une texture à la fois onctueuse et croquante. 3 ans sur lattes, dosage 8g, vin rouge en solera.

L’Extra Réserve aux reflets émeraude parle de confiture de rhubarbe et de groseille à maquereau. On en retrouve la saveur et la fraîcheur en bouche. Suivis de noisette et d’amande un rien grillées, se prolonge encore par de la torréfaction aux accents de moka parfumé d’un zeste d’orange sanguine. 6 ans sur lattes, dosage 4,5g.

Le Nectar Réserve, un champagne moelleux, mais dont les 36g/L de sucre s’avèrent bien équilibré par la très belle fraîcheur du vin. Ce qui permet d’apprécier les arômes délicats des abricot, reine-claude et poire fondante teintés d’un rien d’ananas victoria. 3 ans sur lattes.

Le Blanc de Blancs élégant et raffiné décline les fruits acidulés, citron vert et groseille blanche, puis passe aux notes florales de la fleur d’oranger et de l’angélique confite. Quelques épices, poivre blanc et cardamome, viennent relever la pâte d’amande de la finale. 6 ans sur lattes, dosage 7g.

Le Blanc de Noirs étonne par la framboise qui macule de son jus la tranche de pain de seigle dont la croûte grillée apporte une agréable note torréfiée. L’ampleur séduit la bouche, presque opulente, mais bien équilibrée par la saveur saline et l’impression tannique qui apporte du relief. La cerise se mêle à la framboise tout au long de la dégustation. 5 ans sur lattes, dosage 6,5g.

Le Vintage 2012 voir https://invinoveritas.be/fr/vintage-de-palmer-et-fromage/

Amazone de Palmer dont le nez particulier interpelle par ses effluves de menthol et de vanille suivis d’un caractère pâtissier de biscuit sablé trempé dans liqueur de verveine et nappé de gelées d’abricot et de pêche blanche. La bouche suave exprime d’emblée la richesse du vin. Une puissance toutefois bien contrebalancée par le léger relief tannique et la fraîcheur aux accents d’agrumes boostée par la tension minérale. 11 ans sur lattes, dosage 7g, assemblage uniquement de vins de réserve de 1 à 6 ans, moitié Chardonnay, moitié Pinot Noir. 

Grands Terroirs 2003

Le millésime suscite en nous une certaine appréhension, on se rappelle de la torpeur de l’été et de ses conséquences sur la vendange. Le confit du nez n’est guère là pour la détromper. Mais la bouche balaie l’inquiétude. Une grande fraîcheur l’envahit et la saveur la met en joie par ce mélange d’impressions douce-amère de poire au thym, de pomme à la sauge, suivi encore de pâtes de fruits soulignées d’amertumes succulentes de réglisse et de gentiane parfumée d’une note de poudre de riz, signe    d’une agréable évolution. 
Assemblage de 54% de Pinot Noir issu des Grands Crus de Mailly et Verzenay et des Premiers Crus de Rilly la Montagne, de Ludes et de Chigny les Roses et de 46% de Chardonnay des Premiers Crus de Trépail et de Villers Marmery. Maturation de 12 ans sur lattes et 2 ans sur la pointe, dosage 7,5g/l.

Saveur croquante et élégance du fruit, un dénominateur commun 

www.champagne-palmer.fr
www.hetwijnmagazijn.be – www.wijnen-dekok.com – www.vivelevin.be – https://lambrechtwijnen.be/ –  www.twinus.be

Marc Vanhellemont

Pour accéder aux autres articles de la rubrique «Portrait», cliquer ici

Laisser un commentaire