Rouge Provence ou les raisins de la solidarité

28/04/2015 - " Ça tombe dru, ma récolte est foutue". C’est ce qui est arrivé à Raimond de Villeneuve, au Château de Roquefort, le premier jour de juillet 2012. En quelques minutes, la grêle arrivait à hauteur de genou, hachant menu feuilles, sarments et grappes. Une année de perdue ? Peut-être pas…

Devant l’ampleur du désastre, une solidarité inouïe a vu le jour, pas moins de 36 vignerons provençaux se sont mobilisés pour venir en aide à leur collègue sinistré. Comment? En lui donnant chacun une partie de leur récolte, pour faire quelque chose que d’habitude le service des fraudes réprouve totalement… 3 cuvées communes dont une de rosé et deux de rouge.

Les cigales voient rouge

Deux rouges pour un rosé ! Les cigales se sont arrêtées de chanter.
Pourtant, ce n’est pas nouveau. Des gens comme Peter Fischer, du Château Revelette, en Coteaux d’Aix en Provence, ou Jean-Christophe Comor, du Domaine des Terres Promises, en Coteaux Varois, sont convaincus depuis longtemps que la Provence est aussi une région de Grands Rouges.
«Entre un terroir de forte expression, des argiles rouges similaires à ceux de Mercurey, un climat continental, qui permet de faire du vin sans acidification ni chaptalisation et des cépages comme le Grenache, le Syrah et le Cabernet, nous avons tous les ingrédients pour faire du vin de forte personnalité, des vins de terroir, et c’est à travers des Rouges,  je crois, que nous pouvons donner une noblesse et une crédibilité à nos vins de Provence et tirer l’image vers le haut…» explique Peter. 

Pérenniser l’élan de solidarité

«Cette solidarité qui nous a semblé évidente, nous voulons en faire un exemple mais aussi un espoir, pour que de telles initiatives puissent se reproduire. Et faire connaître la viticulture provençale en dehors de ses rosés qui ont le vent en poupe. Et heureusement. Mais qui ne sauraient masquer une région au climat et aux terroirs exceptionnels pour élever de grands rouges, grâce à des vignerons qui savent interpréter avec respect et sensibilité leurs terroirs!» développe Jean-Christophe Comor. C’est ainsi qu’est née l’Association Rouge Provence, qui regroupe des membres de 6 appellations ou IGP provençales.

Les domaines membres

08_rp_vignerons de bandol

Château Sainte Anne, Domaine de Saint Bacchi, Domaine de La Bastide Blanche, Domaine Les Béates, Château de Beaupré, Domaine de La Bégude, Domaine Bunan, Domaine du Deffends, Château Duvivier, Domaine Hauvette, Domaine Henri Milan, Mas Juliette, Château La Coste, Domaine Les Luquettes, Château Les Mesclances, Domaine de La Mongestine, Château de Pibarnon, Château Pradeaux, Domaine de La Réaltière, Château Revelette, Château de Roquefort, Domaine La Suffrène, Domaine Tempier, Domaine Les Terres Promises, Domaine de La Tour du Bon, Château Vignelaure, Domaine d’Eole, Château Salettes, Clos Saint Joseph, Château Malherbe.

 

Sélection

La solidarité, le cœur, c’est bien, mais les vins sont-ils bons? La réponse en quelques coups… de cœur.

Les Mûres 2011 Côtes de Provence Château de Roquefort

032_576_ad161c6f6df2cb4c9e12f908081fae671ea55c68

Robe rubis carminé, le nez poivré évolue finement vers une intensité fruitée de plus en plus importante, de la groseille à la cerise noire, soulignées de cumin. La bouche espiègle aguiche les papilles. Leur dépose quelques arômes fruités et floraux comme si de rien n’était et puis tout d’un coup, sauvage, elle leur balance le tout.
Assemblage de Grenache, Carignan, Syrah, Cabernet et Cinsault venant de sols d’éboulis calcaires. Élevage en foudres, demi-muids et cuves ciment pendant 18 mois. www.deroquefort.com
www.cavedesoblats.comwww.vinarte.bewww.basin-marot.bewww.wijnendeclerck.bewww.pikowines.comwww.vin-lemillesime.com

Pointe du Diable 2011 Côtes de Provence Château Malherbe

malherbe

L’éclat velouté du rubis carminé captive l’œil, comme les parfums des gelées de baies rouges et noires séduit le nez. Un brin de thym entouré une feuille de sauge se plante dans le zeste confit d’une orange. Les tanins fermes de la bouche semblent la clore, mais c’est ans compter le jus frais et généreux qui s’en écoule.
Assemblage de Syrah, Grenache et Cabernet Sauvignon qui poussent dans des sables constitués d’alluvions anciennes. Les raisins macèrent à basse température, longue cuvaison de 4 semaines. Élevage à 40% en fûts neufs. 19.00€* – www.chateau-malherbe.com
www.crombewines.com 

Château Vignelaure 2009 Coteaux d’Aix en Provence

Vignelaure

Robe pourpre et brillante. Le nez fleure bon la cerise, la fraise. L’arbouse et le serpolet rappellent la garrigue, comme le fumé du cade. La bouche fraîche et élégante traduit avec raffinement les perceptions nasales qu’elle pose avec distinction sur la soie tannique qui déchire son voile sur l’angle calcaire.
Assemblage de 65% de Cabernet Sauvignon et 35% de Syrah âgés de 40 ans et qui poussent en coteaux dans des éboulis calcaires. Macération en cuve de 4 semaines et élevage sur lies de 18 mois en barriques. www.vignelaure.com
www.rabotvins.comwww.lacourgourmande.ch

Le Grand Rouge 2012 Vin de Pays des Bouches du Rhône Château Revelette

revelette

Rubis velouté, il se parfume le nez d’un fruité délicat aux baies rouges soulignées de réglisse, aux noires poudrées de poivre blanc. La trame serrée des tanins amuse la bouche; comme dans un jeu elle papillonne d’un fruit à l’autre, décrochant comme une récompense un élégant bouton de rose blanche. Ensuite, un esprit de garrigue balayé par les vents apporte au vin une ébouriffante sensation de fraîcheur.
Assemblage de Syrah, Cabernet Sauvignon et Grenache égrappés et macération longue. Élevage en barrique avec 20% de fûts neufs, le reste en fût de 1 à 5 vins pendant 14 mois. Sols d’éboulis calcaires. www.revelette.fr
www.cavedesoblats.comwww.wijnhuisvandenbulcke.be  – Jacques Delire 

revelette Les_oeufs_zoom

Château Revelette

 

L’Amourvèdre 2012 Bandol Domaine des Terres Promises

domaine les terres promises

Grenat clair, le nez un rien terreux évoque ces rosées matinales chargées de senteurs florales et minérales, ça lui va bien, lui donne un caractère affirmé. La bouche ajoute un jus friand aux effluves, les garnit de fraises, de framboises, de cerises, teintées de poivre et de cardamome.
Un 100% Mourvèdre issu de vignes de 20 ans qui poussent dans des éboulis calcaires. www.lesterrespromises.fr 

Château Pibarnon 2011 Bandol

pibarnon

Grenat cramoisi, une note fumée nous chatouille le nez, évoque le toast du petit déjeuner couvert de gelées fraîches et succulentes. La bouche est croquante de fruit charnu, de marmelades épicées où se mélangent prunes, cerise et cassis. De quoi exciter nos mémoires gourmandes.
Assemblage de 90% de Mourvèdre et 10% de Grenache qui poussent en restanques (terrasses) qui forment un cirque qui regarde la mer. Vinifié en grande partie en vendange entière en cuve, cuvaison de 3 semaines. Élevage en foudres pendant 18 mois. www.pibarnon.com
www.cavedesoblats.comhttp://bacchus-knokke.bewww.millesima.bewww.chai-bar.bewww.vinedevos.be 

Domaine La Suffrène 2011 Bandol

suffrene

Grenat noir, il sent au premier nez la banane mûre qui se fond rapidement dans les confitures de fruits rouges et noirs très épicés. Les tanins structurent avec élégance la bouche fraîche; serrés, ils livrent avec parcimonie le fruité senti, puis se dégrafent un peu plus pour libérer les parfums affriolants.
Assemblage de 55% de Mourvèdre, 20% de Grenache, 15% de Cinsault et 10% de Carignan d’un âge moyen de 35 ans qui poussent dans un sol calcaire à matrice argileuse. Éraflée à 100% la vendange fermente en cuves bétons pendant plus de 3 semaines. Élevage de 18 mois en foudre. www.domaine-la-suffrene.com
www.wineplus.bewww.bandol.chinfo@crelier.chwww.pallaswines.nl

Cuvée Fontanéou 2011 Bandol La Bastide Blanche

Fontaneou

Grenat sombre, au nez puisant qui hume le sous-bois peuplé d’arbustes fruitiers. La bouche a cœur d’un cueillir chaque baies pour les confire et composer un tutti-frutti inventif. Les tanins commencent à se fondre dans cet univers fruité. La longueur parle d’un minéral à l’accent iodé.
Assemblage de 91% de Mourvèdre et 9% de Grenache égrappés totalement. Cuvaison de 28 jours. Fermentation malolactique et élevage en foudre de 22hl pendant 21 mois. Sol de de cailloutis calcaire. www.bastide-blanche.fr
www.vinsleroyprevot.comwww.grapedistrict.nl

www.rougeprovence.fr

 Marc Vanhellemont

Laisser un commentaire