Saint-Émilion Grand Cru et Rasteau Prestige

21/11/2016 - Les caves coopératives n’ont pas toujours très bonne réputation auprès des amateurs de vins. Mais ce qui était peut-être vrai par le passé, ne l’est plus à ce jour pour un nombre de plus en plus important de «coopés». La preuve par les deux vins ci-dessous...

Château Tour de Yon 2012 Saint-Émilion Grand Cru 

chateau-tour-de-yon-st-emilion-grand-cru-75-clGrenat sombre, il s’offre grillé au nez, comme un toast léger croqué, couvert de gelée de cassis et de fraise. Le coin fumé du pain un rien brûlé cache un instant la marmelade de mûre bien poivrée. La bouche s’entame fraîche, une fraîcheur qui souligne d’emblée le fruité délicat révélé déjà. Les tanins fins couvrent de leur soie la structure aérienne du vin. La longueur suit la ligne épicée tracée tel un fin liseré de poivre, cumin et cardamome. Pas un instant nous sommes incommodés par le bois, voilà un Saint-Émilion qui se boit !
Il assemble 75% de Merlot et 25% de Cabernet Sauvignon qui macèrent à froid avant la fermentation alcoolique. La cuvaison dure une trentaine de jours avant écoulage et fermentation malolactique en barriques. Le vin est élevé 15 à 18 mois en barriques de chêne français dont 80% neuves.
Le Château Tour de Yon est produit par l’Union de Producteurs de Saint-Émilion, qui exploite depuis 2006 ce château situé à l’Ouest du village de Saint-Émilion.    20-25€ – www.udpse.com
www.globalwineries.comwww.bleuzewines.comwww.bogavino.bewww.vindivineshop.bewww.wereldwijnonline.bewww.wineonsite.bewww.migsworldwines.be

chateau-tour-de-yon-saint-emilion-grand-cru-2010

 

Rasteau Prestige 2011, Cave de Rasteau, Ortas

32989-250x600-bouteille-cave-de-rasteau-ortas-prestige-rouge-rasteauRobe d’un rouge sombre et profond. Nez très fruité (griottes, framboises, prunes et myrtilles), abondamment agrémenté de thym et de marjolaine. Ce nez gagne encore en profondeur à l’agitation, avec des notes d’herbes de la garrigue, légèrement piquantes. La bouche veloutée nous offre à nouveau du fruit rouge et du fruit noir, notamment du pruneau, ainsi que de la réglisse.  Il s’agit à l’évidence d’un vin puissant, dense; ses tanins sont soyeux, le bois très bien intégré. Bref, voilà un Rasteau à la tournure très élégante. Issu du trio grenache, syrah et mourvèdre, ce 2011 est à son apogée. www.cavederasteau.com
www.cinoco.com

hivers

Pour accéder aux autres Coups de Coeur, cliquer ici

 

 

 

 

Laisser un commentaire