Terra Madre voyage aux quatre coins du monde avec un mélange d’évènements physiques et virtuels !

22/07/2020 - Face à la pandémie actuelle, Slow Food a imaginé un nouveau format pour Terra Madre Salone del Gusto 2020 : un voyage à la fois physique et numérique qui durera six mois

23 juillet 2020 – L’association internationale Slow Food a présenté hier le nouveau format révolutionnaire de son évènement phare consacré à l’avenir de l’alimentation, Terra Madre Salone del Gusto. L’évènement montrera sa résilience et sa faculté d’adaptation en intégrant les nouvelles exigences imposées par la crise de la Covid-19. Ce voyage de six mois proposera un calendrier riche en projets : une combinaison de formats numériques innovants et d’évènements physiques éparpillés unissant les milliers d’antennes du réseau Slow Food et le million de militants, avec l’implication d’autres organisations, institutions et entreprises.

À compter du 8 octobre et pendant six mois, les contenus virtuels de Terra Madre seront hébergés sur une plateforme digitale, un outil stratégique élaboré pour tenir compte des nouvelles contraintes de rassemblement physique dans le monde entier. L’évènement Terra Madre sera clôturé par le Congrès international Slow Food qui devrait avoir lieu à Turin (Italie) en avril 2021, pendant lequel les représentants de Slow Food partageront toutes les idées sur l’avenir de l’alimentation qui auront émergé pendant les six mois de l’évènement.

Quelles sont les nouveautés de l’édition 2020 de Terra Madre ?

Grâce à l’organisation d’évènements repartis dans le monde entier, cette édition sera la plus grande et la plus étendue, à la fois par le nombre de pays participants (presque 160 !) et la quantité d’actions for change qui seront mises en œuvre par un million de militants aux quatre coins du monde. En outre, la nouvelle répartition géographique de Terra Madre relègue les frontières politiques entre états et régions à l’arrière-plan pour mettre en avant l’importance des quatre écosystèmes de la planète (les terres hautes, les terres d’eau, les terres basses et les terres et villes). Les militants de Slow Food analyseront les multiples fragilités, problèmes, solutions et opportunités de ces écosystèmes afin de nourrir le débat lié à la lutte contre la crise climatique et environnementale actuelle, qui reste la principale menace pour l’avenir de l’humanité.

Quel est le thème de l’édition 2020 ?

Our Food, Our Planet, Our Future. Nos relations avec l’alimentation, la façon dont nous la produisons, la distribuons, la choisissons et la consommons, ont un impact énorme sur notre planète et donc notre avenir. Avec Terra Madre, nous essaierons d’analyser la direction que nous prenons et d’identifier les changements à apporter pour assurer un avenir meilleur… Car nous n’avons plus beaucoup de temps !

Le système alimentaire a été profondément affecté par la pandémie de Covid-19. Son impact sur l’offre et la demande alimentaire a eu des conséquences significatives sur les quatre piliers de la sécurité alimentaire : disponibilité, accès, utilisation et stabilité. Comment est-il possible de nourrir la planète et de garantir une alimentation bonne, propre et juste pour tous ? Slow Food connaît la réponse : la biodiversité. L’association reste convaincue que la seule solution est de promouvoir la biodiversité sous toutes ses formes : des bactéries microscopiques aux espèces les plus grandes, sans oublier les connaissances et cultures humaines, riches et variées. Cette mission est devenue plus urgente et actuelle que jamais. Pour y parvenir, nous estimons que Terra Madre est un évènement indispensable.

Comment fonctionnera la plateforme ?

La plateforme sera entièrement gratuite : tous les visiteurs n’auront besoin que d’une simple connexion internet. Ils auront accès à un catalogue de conférences, forums, webinaires, cours d’e-learning et ateliers, ainsi qu’à une vitrine commerciale et interface de vente en ligne (sur laquelle les producteurs pourront mettre en ligne des vidéos, des photos et des informations sur leurs activités), une section Premium réservée à la presse et une section B2B réservée aux exposants. Les contenus seront traduits dans plusieurs langues.

Certains nouveaux formats apparaîtront, imaginés pour l’édition 2020 :

  • Food talks -> des discussions collectives sur l’avenir dont nous avons envie et besoin : interventions d’une quinzaine de minutes sur des questions spécifiques par des personnalités invitées, ainsi que des agriculteurs, producteurs et cuisiniers, qui proposeront leur vision de l’environnement, de l’agriculture et de l’alimentation.
  • How it’s made → des activités filmées pour découvrir des savoir-faire et répondre à toutes vos questions, même celles dont vous ne soupçonniez pas l’existence !
  • The Relay on Oct 10 → une mini-série en cinq épisodes, couvrant tous les continents et les fuseaux horaires, autour d’un dialogue international sur les grandes questions de notre époque : la crise climatique et environnementale, la migration due à l’appauvrissement des ressources naturelles, les notions d’égalité, d’inclusion et de justice, la dévastation de la forêt amazonienne et les combats des populations indigènes pour faire reconnaître leurs droits.
  • Terra Madre World → vous êtes curieux de savoir ce qui s’organise au sein de votre réseau Slow Food local ? Dès le mois de septembre, une gigantesque carte du monde répertoriera les évènements Slow Food organisés par nos militants dans le monde entier.

Les personnalités invitées par Terra Madre

Parmi les personnalités invitées, certaines ont déjà confirmé leur participation :

  • Sunita Narain. Environnementaliste et militante indienne, elle faisait partie en 2016 de la liste des 100 personnalités les plus influentes du monde du Time magazine.
  • Dan Barber. Chef du restaurant Blue Hill de Greenwich Village à New York et chroniqueur pour le New York Times sur des sujets liés à la révolution agricole.
  • Larissa Mies Bombardi. Professeure à l’Université de São Paulo, spécialisée sur la géographie humaine et agricole et sur l’utilisation des pesticides au Brésil.
  • Fritijof Capra. Physicien, économiste et écrivain autrichien, il travaille sur le développement durable, l’écologie et la théorie de la complexité.
  • Dave Goulson. Professeur de biologie à l’Université du Sussex, il a pour sujets de prédilection l’écologie et la conservation des insectes (et notamment le déclin des pollinisateurs).
  • Carolyn Steel. Architecte britannique et figure centrale de l’écosystème urbain.
  • Paul Collier. Économiste britannique et Professeur d’économie et de politique publique à la Blavatnik School of Government d’Oxford. Selon lui, le capitalisme doit obligatoirement comporter une dimension éthique pour être fonctionnel.
  • Franco Farinelli. Ancien professeur de géographie à l’Université de Bologne et enseignant dans les Universités de Genève, Los Angeles (UCLA), Berkeley (UCB) et la Sorbonne.

Quelques-uns des thèmes traités à Terra Madre

Pour accéder aux autres news, cliquer ici 

Laisser un commentaire